Nicolas Siegfriedt : "Hâte de vous retrouver les samedi soir pour mettre le feu."

Peux-tu te présenter aux supporters ?
Salut, moi c’est Nick Siegfriedt, j’ai 24 ans, je viens de saint Pierre et Miquelon, je suis en France pour ma 9 eme saison.

Quel est ton plus beau souvenir dans ta carrière ?
Mes meilleurs souvenirs sont mon premier match Magnus avec Strasbourg et le titre de champion de France avec Briançon.

Tu as fait ton hockey mineur à Strasbourg et évolué dans des équipes de division 1 comme Briançon et Montpellier. Peux-tu nous parler de tes différentes expériences ?
J’ai joué dans plusieurs clubs, tous différents, j’ai fait de belles rencontres à chaque fois et j’ai beaucoup appris au fil des années que ce soit sur la glace ou à l’extérieur.

JPEG - 130.6 ko

Quels souvenirs gardes-tu de ta saison au HGD ?
Je garde un très bon souvenir de mon année au HGD, que ce soit l’équipe où il y avait une super ambiance, les fans qui mettaient le feu dans les tribunes à chaque match et surtout la victoire contre Épinal en coupe de France.

Tu as connu la patinoire Michel Raffoux. Connais-tu la nouvelle infrastructure ?
Je connais un peu la nouvelle patinoire pour y avoir fait un match avec Montpellier mais j’ai hâte d’y élire domicile.

Quels sentiments éprouves-tu à l’idée de revenir chez les corsaires ?
Je suis excité de revenir jouer à Dunkerque et j’ai hâte de vibrer avec les fans pendant les matchs.

JPEG - 68.6 ko

Qu’est ce qui t’a décidé à revenir au HGD ?
Je m’étais engagé avec Metz pour un projet de monter le club, mais les choses ne se sont pas passées comme prévu. Je suis entré en contact avec le coach, et l’ambition ainsi que la structure m’ont beaucoup plus également.

Quel style de joueur es-tu sur la glace et dans le vestiaire ?
Sur la glace je suis un passionné de hockey qui joue avec le cœur et qui est très mauvais perdant ; et à l’extérieur je suis le gars qui aime s’amuser et parler avec les gens.

As-tu des objectifs personnels et collectifs cette saison ?
Personnellement, je veux faire mieux que les deux dernières années niveau points et collectivement aider l’équipe à atteindre les play off en jouant le rôle que le coach demandera.

PNG - 694.3 ko

Crédit photo : Riols Jean Louis

Tu es déjà revenu jouer à Dunkerque, quels souvenirs gardes-tu de l’ambiance dans la patinoire qui règne les soirs de matchs ?
L’ambiance des matchs de Dunkerque reste toujours marquée dans la mémoire, par le bruit et la fanfare.

L’ambiance de Raffoux t’a-t-elle manquée ?
C’est sûr que l’ambiance m’a manqué, c’est quelque chose qui m’aide beaucoup pendant les matchs.

Un dernier mot pour les fans ?
Hâte de vous retrouver les samedi soir pour mettre le feu.

facebookCommentaires
Commentaires